Les ingrédients à bannir dans ses produits de beauté
Les ingrédients à bannir dans ses produits de beauté

Les ingrédients à bannir dans ses produits de beauté

Les produits que l’on appelle « conventionnels » doivent passer des tests bactériologiques, toxicologiques, etc.. Avant d’être mis sur le marché, ces tests sont réalisés pour s’assurer de leur innocuité ! Mais même si on nous assure que les produits mis sur le marché ne présentent pas de risques pour la santé, cela n’est malheureusement pas toujours vrai ! C’est pour cela que nous allons passer en revue tous les ingrédients à bannir de ses produits de beauté !

Certains produits peuvent directement causer des réactions allergiques violentes : rougeurs, démangeaisons, gonflements, etc. Mais ces réactions allergiques même si elles sont fortement désagréables, elles passent assez rapidement et ne laissent pas de séquelles ! Ce qui est plus dérangeant en revanche, ce sont les effets à moyen et long terme !

En voyant ce genre de réactions allergiques, on est donc en droit de se demander : Est-ce que le produit que j’applique tous les jours sur ma peau ne risque pas de me causer des soucis de santé dans quelques années ? C’est pour cela, que dans cet article, je vous propose de passer en revue tous les ingrédients que je conseille de bannir dans les produits de beauté que j’appelle “conventionnels” !

Les huiles minérales

Les huiles minérales, comme leur nom l’indique, sont issues de minéraux ! Elles sont principalement issues du pétrole, de schistes et aussi d’une roche que l’on appelle la houille !

Ces huiles minérales sont bien sûr traitées ! Dans les produits cosmétiques, elles sont stabilisées, incolores, inodores et totalement aptes à être utilisées. Néanmoins, on est en droit de se demander pourquoi les marques utilisent ce type d’ingrédients… Il y a plusieurs raisons :

  • ces huiles coûtent très peu cher ;
  • elles apportent de la stabilité aux formules cosmétiques ;
  • ces huiles ne sont pas nuisibles pour la peau, au premier abord ;
  • elles ont aussi un pouvoir occlusif qui permet aux marques de vanter les mérites de leur produit en disant qu’il est hydratant alors qu’en réalité les huiles minérales créent juste un film occlusif sur la peau qui ralenti la perte d’eau naturelle.

Le vrai problème avec les huiles minérales, c’est qu’elles sont polluantes ! Elles forment juste un film occlusif sur la peau. Lorsque l’on se lave, les crèmes ou autre produit en contenant sont rincés et finissent dans la nature… En plus de ça, elles n’apportent rien à la peau ! Ce sont des matières inertes qui n’ont aucunes propriétés adoucissantes, apaisantes ou hydratantes pour la peau !

Pour les reconnaître rapidement, sur les listes d’ingrédients, les huiles minérales apparaissent souvent sous les noms suivants : paraffinum liquidum, petrolatum, cera microcristallina, mineral oil, etc.

Les silicones

Les silicones sont d’autres ingrédients que l’on trouve en grande quantité dans les produits dits “conventionnels” !

Ce sont également des composés non-organiques comme les huiles minérales. Les silicones sont issus du silicium. C’est un élément chimique considéré comme un métalloïde ! Une fois transformé, on retrouve généralement les silicones dans les shampoings, les après-shampoings, les crèmes et le maquillage ! Ils apportent une texture souple et douce aux produits ! Ils permettent également de combler ou de corriger la texture de la peau !

Comme les huiles minérales, ils n’apportent rien à la peau ! Notre peau les tolère généralement bien ! Par contre, ils n’ont aucunes propriétés réparatrices ! Et comme c’était le cas pour les huiles minérales, les produits dans lesquels on les trouve, sont généralement rincés sous la douche et ils finissent par se retrouver à polluer la nature….

Sur les listes d’ingrédients, on les reconnaît facilement grâce à leurs noms qui finissent par -one ou -ane comme : dimethicone, cyclopentasiloxane, dimethiconol, phenyl trimethicone, amodimethicone, cyclomethicone, etc

Les polymères

Les polymères sont d’autres ingrédients cosmétiques que l’on trouve également fréquemment dans les cosmétiques conventionnels ! Comme les silicones, ce sont des matières plastiques ! Ils ont également à peu près les mêmes propriétés, ils permettent aux produits d’avoir des textures plus onctueuses et laissent souvent une sensation de “velours” sur la peau !

Ces éléments ne sont pas toxiques pour la peau, mais leur plus gros défaut, c’est que pour les rendre non toxiques, ils doivent subir des transformations chimiques lourdes qui font usage de gaz toxiques aussi bien pour l’homme que pour la nature !

On les retrouve sous différents noms dans les listes d’ingrédients comme PEG – pour polyéthylène glycol – et PPG – pour polypropylène glycol.

Les solvants et les alcools gras

Les solvants et les alcools gras que l’on trouve dans les produits conventionnels permettent de stabiliser et d’émulsionner les formulations. Ce sont des ingrédients chimiques qui ont les mêmes caractéristiques que les huiles minérales !

Contrairement aux huiles minérales qui ne sont pas problématiques pour la peau, ces 2 ingrédients sont souvent irritants.

Ces ingrédients sont fréquemment utilisés et on peut les retrouver dans les listes d’ingrédients sous les noms suivants : methyl-propyl- ou caprylyl-alcohol, hexadecanol, alcool cétylique ou alcool stéarylique, etc.

Ingrédients à bannir

Les émulsifiants

Ensuite, on passe aux émulsifiants ! On les appelle également appelé tensioactifs. Ils permettent de réaliser des émulsions qui combinent une phase aqueuse et une phase huileuse, un peu comme pour faire une mayonnaise !

Parmi les émulsifiants les plus fréquents, on retrouve : des acides gras, des alcools gras ou encore le polyéthylène glycol (PEG). Lorsque l’on parle d’émulsifiants, on parle aussi généralement de composés éthoxylés ! Ils tiennent d’ailleurs leur nom de leur procédé de fabrication ! En effet, pour obtenir ces émulsifiants ou composés éthoxylés on utilise un gaz réputé comme étant cancérigène : l’oxyde d’éthylène !

On se retrouve à nouveau avec le même problème ! Un ingrédient inoffensif pour la peau, mais qui nécessite un processus de fabrication toxique aussi bien pour les êtres humains que pour la nature !

Sur les listes d’ingrédients, on les reconnaît généralement sous les noms suivants : sodium laureth sulfate (SLES), polyéthylène glycol (PEG), les mots qui contiennent le suffixe “-eth” (comme Ceteareth, Myreth). Mais, également les mots qui contiennent le préfixe “hydroxyethyl-” (comme Hydroxyethylcellulose) ou encore les mots qui contiennent le suffixe “oxynol” (butoxynol, octoxynol, nonoxynol).

Les émulsifiants SLS

On passe maintenant à une autre catégorie d’émulsifiants, les SLS ! Ce sont des tensioactifs que l’on retrouve fréquemment dans les gels douche ou les shampoings. Leurs principales propriétés sont : émulsifiantes, détergentes et moussantes ! C’est justement cette dernière propriété qui est très appréciée ! En effet, elle apporte généralement une mousse très onctueuse !

Cependant, le problème avec ce type d’ingrédient c’est qu’ils sont très desséchants pour la peau… Je conseillerais donc de bannir ces ingrédients de sa routine beauté, peut importe son type ou les besoins de sa peau !

Dans les listes d’ingrédients, on les retrouve donc généralement sous les noms de Sodium Laureth Sulfate ou Sodium Lauryl Sulfate !

Les conservateurs

On passe aux conservateurs ! Que ce soit dans les produits de beauté, de soin ou d’hygiène conventionnels ou non, lorsqu’une formulation contient de l’eau, ils sont indispensables. La raison est simple : ces produits présentent un risque bactériologique.

Il existe plusieurs types de conservateurs et on va survoler rapidement les principales familles :

  • on a d’abord l’EDTA qui est un acide ayant un pouvoir antibactérien très important, mais c’est également un ingrédient très toxique pour l’homme et l’environnement !

On le retrouve généralement sous les noms suivants : EDTA, Disodium EDTA, Trisodium EDTA, Calcium Disodium EDTA.

  • ensuite, on a les parabènes : ils ont des propriétés antibactériennes et antifongiques ! Il y a beaucoup de polémiques autour de ces conservateurs et les scientifiques ne sont pas unanimes sur leur innocuité ou leur toxicité, il est donc préférable de les éviter.

On les retrouve souvent sous les noms suivants : propylparaben, isopropylparaben, methylparaben, ethylparaben ou butylparaben.

  • enfin, le dernier type de conservateur, ce sont les alcools : malgré leurs caractéristiques intéressantes en tant que conservateurs, leur plus gros défaut est qu’ils dessèchent et irritent la peau !

On les retrouve généralement sous les noms suivants : alcohol denat., phénoxyéthanol, 2-phénoxyéthanol ou phénoxytol.

Les sels d’aluminium

On a aussi les sels d’aluminium, d’autres ingrédients que l’on retrouve fréquemment dans les anti-transpirants et déodorants conventionnels. De manière isolée, ils ne sont pas toxiques ! Cependant, il y a des polémiques sur le fait qu’ils puissent interagir avec d’autres ingrédients et donc le risque qu’ils deviennent nocifs ! Des études récentes ont montré qu’il y avait un impact potentiel sur le système nerveux et endocrinien d’animaux. Ceux-ci ont été exposés sur du long terme à des sels d’aluminium… Je pense donc qu’il est préférable de bannir ces ingrédients de sa routine beauté !

Sur les listes d’ingrédients, ils peuvent avoir plusieurs noms. Il faut chercher les éléments qui contiennent le terme aluminium.

Les parfums

Maintenant, on passe aux parfums ! La grande majorité des parfums ou fragrances que l’on trouve dans les produits dits conventionnels sont d’origine synthétique. Malheureusement, ils sont souvent à l’origine de réactions allergiques !

Dans les listes d’ingrédients, ils peuvent apparaître sous beaucoup des noms différents, les plus fréquents sont : fragrance ou parfum !

Mais ils peuvent aussi apparaître sous des noms plus spécifiques aux molécules odorantes synthétiques comme : Amyl Cinnamal, Benzyl Alcohol, Benzyl Benzoate, Benzyl Cinnamate, Cinnamal, Cinnamal Alcohol, Citral, Citronellol, Eugenol, Farnesol, Geranial, Isoeugenol, Limonene, Linalool, Methyl 2-Octynoate… Il y en a encore beaucoup d’autres bien sûr et cette liste est totalement non-exhaustive !

Ebook : 120 recettes

Les colorants

Ensuite, il y a également les colorants ! Certains colorants utilisés en cosmétique conventionnelle sont autant, d’origine synthétique que d’origine naturelle. Une directive européenne a classé les colorants autorisés dans les produits cosmétiques dans un tableau comportant 4 colonnes. Dans ce tableau les colorants de colonnes n°3 et 4 sont les plus critiqués. Ils sont souvent considérés comme allergisants, cancérigènes ou encore nocifs pour l’appareil reproducteur humain. Voilà encore une raison de bannir ces ingrédients de sa routine beauté !

De manière générale pour reconnaître les colorants dans les cosmétiques dits conventionnels, il faut chercher les lettres CI. Par exemple : CI73015 est un colorant de synthèse bleu ! Pour les reconnaître, il faut donc chercher CI + un nombre à 5 chiffres !

Les actifs cosmétiques

Enfin, dans les produits de beauté, de soin et d’hygiène conventionnels, on trouve également des actifs cosmétiques, qui peuvent comme les colorants être d’origine synthétique ou naturelle.

Ils ne posent généralement pas de problème ! Ils sont généralement présents à moins de 1% de la totalité des ingrédients présents. En plus, les industriels les utilisent souvent comme argument marketing alors qu’ils n’ont qu’un impact limité sur la peau ! D’ailleurs, je ne sais pas si vous le savez, mais pour certains actifs synthétiques ou brevetés, on ne connaît pas leur efficacité dans la vie réelle ! Le problème, c’est qu’ils ont été testés et formulés grâce à des tests in-vitro en laboratoire…

Pour ceux-là, c’est difficile de donner des indications sur les noms qu’ils peuvent avoir sur une liste d’ingrédients…

Est-ce que vous connaissiez ces ingrédients dangereux ou inutiles qu’il vaut mieux bannir de ses produits de beauté ?

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire le livre Adoptez la Slow Cosmétique, de Julien Kaibeck ! Ce livre reprend et détaille d’autant plus les spécificités de tous ces ingrédients ! Sinon, il y a aussi la page Conseils de Lecture, sur laquelle, vous pouvez retrouver tous mes conseils de lectures beauté, santé et naturo !

Laisser un commentaire