Comment transformer les plantes pour les utiliser dans ses soins ?
Comment transformer les plantes pour les utiliser dans ses soins ?

Comment transformer les plantes pour les utiliser dans ses soins ?

Les plantes sont des merveilles de la nature ! Elles ont des propriétés qui permettent de soigner ou de soulager presque tous les maux ! Il existe plusieurs manières de les transformer afin de profiter au maximum de leurs bienfaits ! Dans cet article, je vous propose de passer en revue 9 manières de transformer les plantes pour les utiliser dans des soins naturels !

Dans cet article, vous allez retrouver 9 manières de transformer les plantes afin de les utiliser pour prendre soin de soi naturellement ! Pour chaque manière de transformer les plantes, vous trouverez également la durée et les conditions de conservation ! Enfin, pour certaines, il faut compter un certain temps de préparation. Il faudra alors prévoir leur réalisation en amont !

Note importante : les doses proposées dans cet article, permettent de réaliser des quantités importantes de préparation ! Si vous n’avez pas besoin d’autant de préparation ou si vous souhaitez d’abord tester une préparation, vous pouvez facilement diviser les doses 😉

9 manières de transformer les plantes

Infusions (et thés)

En quoi ça consiste ? Une infusion ou un thé consiste simplement à verser de l’eau chaude sur une plante afin d’en extraire ses bienfaits. Une astuce pour préserver au maximum les propriétés lorsque l’on réaliser une infusion est de couvrir la tasse ou le bol dans lequel on réalise l’infusion ou le thé ! Ainsi, on conserve au maximum les propriétés de l’infusion ou du thé et elles ne s’évaporent pas avec la vapeur !

Réalisation : pour réaliser 1 dose, il suffit de faire infuser l’équivalent d’1 cuillère à café de plante séchée pour 250 ml d’eau bouillante. L’idéal est de mettre la plante séchée dans une boule à thé, puis de verser l’eau bouillante par-dessus. Il suffit ensuite de couvrir la préparation avec une assiette ou d’utiliser une tasse avec un couvercle intégré, puis de laisser infuser pendant 5 à 10 minutes avant de retirer la boule à thé qui contient la plante.

Durée et conditions de conservation : si vous ne buvez pas toute l’infusion dans une journée, vous pouvez conserver le surplus au réfrigérateur pendant 24h maximum !

Décoctions

En quoi ça consiste ? Un décoction est assez similaire à une infusion ! Toutefois, la différence principale est la quantité de plante utilisée ! En effet, une décoction, est une version très concentrée d’une infusion.

Réalisation : pour réaliser une décoction, il faut 20 gr de plante séchée (ou le double si vous utilisez une plante fraîche) que l’on va faire infuser dans 750 ml d’eau. Il suffit de déposer la plante ainsi que l’eau dans une casserole et de porter le tout à ébullition. Puis, il faudra baisser le feu et laisser mijoter à feu moyen pendant 20 à 30 minutes. Le tout doit réduire jusqu’à obtenir environ 500 ml de liquide (cette quantité représente environ 3 à 4 doses). Avant de consommer la décoction, il faudra bien filtrer l’eau pour retirer tous les morceaux de plantes !

Durée et conditions de conservation : si vous ne buvez pas toute la décoction dans une journée, vous pouvez conserver le surplus au réfrigérateur pendant 48h maximum !

Ebook : 120 recettes

Sirops (et miels infusés)

En quoi ça consiste ? Un sirop ou un miel infusé est réalisé avec une base d’infusion ou de décoction ! Cette manière de transformer les plantes est intéressant surtout pour les plantes amères, mais également pour soigner les maux hivernaux !

Réalisation : pour réaliser un sirop ou un miel infusé, il faut d’abord faire une infusion ou une décoction. Il faudra faire infuser la plante choisie, 15 minutes pour une infusion et 30 minutes pour une décoction. En tout, il faut 500 ml de liquide (infusion ou décoction) ! Dans une casserole, on disposera alors les 500 ml de liquide avec 500 gr de sucre non raffiné pour réaliser un sirop ou 500 gr de miel pour réaliser un miel infusé ! Il faudra ensuite faire cuire la préparation à feu doux jusqu’à ce que le sucre ou le miel soit entièrement dissous. Vérifiez régulièrement la texture, elle doit être suffisamment épaisse, mais pas non plus caramélisée ! Puis, laissez refroidir la préparation. Une dose correspond environ à 5-10 ml de sirop ou de miel infusé.

Durée et conditions de conservation : conservez votre sirop ou miel infusé dans une bouteille en verre ambré, préalablement stérilisée. Cette préparation se conserve de préférence dans un endroit frais et à l’abri de la lumière pendant environ 6 mois.

Macérâts huileux

En quoi ça consiste ? Un macérât huileux consiste simplement à faire macérer une plante dans une huile. Cette macération permet d’extraire les propriétés de la plante dans l’huile. Cette technique est idéale pour réaliser des macérâts huileux de massage afin de profiter des bienfaits des plantes directement sur sa peau. Il y a 2 techniques : la macération à froid pour les plantes fragiles et la macération à chaud pour celles qui sont plus résistantes.

Réalisation :

  • Pour une macération à chaud, il faut placer 250 gr de plante séchée (ou le double si vous utilisez une plante fraîche) dans un bol au bain-marie. Puis, versez 750 ml d’huile d’olive ou de tournesol (bio et première pression à froid de préférence) sur la plante. Laissez mijoter à feu moyen entre 2 et 3h, en mélangeant de temps en temps la préparation. Après avoir laissé refroidir la préparation, filtrez l’huile pour retirer les résidus de plantes.
  • Pour une macération à froid, il faut placer 250 gr de plante séchée (les plantes fraîches ne sont pas recommandées dans ce type de macération, car elles peuvent réduire la durée de conservation à cause de potentielles moisissures) dans une grande bouteille ou bocal en verre de préférence. Par dessus, versez 750 ml d’huile d’olive ou de tournesol (bio et première pression à froid de préférence). Secouez la bouteille ou le bocal et placez la préparation dans un endroit ensoleillé pendant 2 à 6 semaines ! Il faudra ensuite filtrer la préparation et renouveler l’opération avec de nouveau 250 gr de plante séchée. Après cette seconde macération, il suffira de filtrer l’huile pour retirer les résidus de plantes.

Durée et conditions de conservation : l’idéal est de conserver le macérât huileux dans un bouteille en verre ambré préalablement stérilisée ! Cette préparation se conserve de préférence dans un endroit frais et à l’abri de la lumière pendant environ 1 an.

Transformer les plantes en soins

Onguents

En quoi ça consiste ? Un onguent est une substance grasse que l’on applique sur la peau ! L’intérêt des onguents, c’est qu’ils ne pénètrent pas dans les couches inférieures de la barrière cutanée ! Ainsi, ils restent à la surface créant une couche protectrice !

Réalisation :

  • à partir d’un beurre végétal : pour réaliser un onguent à partir de beurre végétal, il faut placer 60 gr de plante séchée (ou le double si vous utilisez une plante fraîche) au bain-marie. Puis, il faudra ajouter 500 gr de beurre végétal (karité, nilotica, cacao, murumuru, kokum, etc). Il faudra ensuite faire mijoter à feu moyen pendant 15 min, en remuant régulièrement la préparation. Une fois ces 15 min passées, il faudra filtrer délicatement la préparation à chaud pour retirer les résidus de plantes. Versez ensuite la préparation dans un pot, puis laissez l’onguent refroidir et se solidifier avant de l’utiliser.
  • à partir d’un macérât huileux : pour réaliser un onguent à partir d’un macérât huileux, il faut placer 500 ml de macérât huileux de votre choix au bain-marie. Puis, il faudra ajouter 60 gr de cire d’abeille. Laissez ensuite mijoter à feu moyen jusqu’à ce que la cire d’abeille ait entièrement fondu ! Vous pouvez ensuite retirer la préparation du bain-marie et la verser dans un ou plusieurs pots. Laissez ensuite l’onguent refroidir et se solidifier avant de l’utiliser.

Durée et conditions de conservation : l’idéal est de conserver l’onguent dans un pot en verre ambré préalablement stérilisé ! Cette préparation se conserve de préférence dans un endroit frais et à l’abri de la lumière pendant environ 6 mois.

Crèmes

En quoi ça consiste ? Une crème est relativement proche d’un onguent ! La différence, c’est que la crème contient de l’eau. Appliquée sur la peau, elle va être absorbée par les couches supérieures cutanées et apportera de l’hydratation !

Réalisation : pour réaliser une crème à base de plante, il faudra placer 30 gr de plante séchée (ou le double si vous utilisez une plante fraîche) au bain-marie. Puis, il faudra ajouter 150 gr de cire émulsifiante et 20 gr de glycérine végétale. Il faudra ensuite faire mijoter la préparation à feu doux pendant 3 heures en la mélangeant régulièrement. Puis, il faudra filtrer délicatement la préparation à chaud pour retirer les résidus de plantes. Versez ensuite la préparation dans un autre bol et placez-le à nouveau au bain-marie. Ajoutez-y 80 ml d’eau tiède et mélangez énergiquement pour obtenir une texture crémeuse. Placez la crème dans un pot sans le fermer avec le couvercle et laissez refroidir à température ambiante.

Durée et conditions de conservation : l’idéal est de conserver la crème dans un pot en verre ambré préalablement stérilisé ! Cette préparation se conserve de préférence dans un endroit frais et à l’abri de la lumière pendant environ 3 mois. Toutefois, si des moisissures se développent, arrêtez immédiatement d’utiliser la crème et jetez-la !

Teintures mères

En quoi ça consiste ? Une teinture mère est une préparation qui consiste à faire macérer une plante fraîche dans de l’alcool ! Les teintures mères que l’on trouve dans le commerce sont généralement réalisées avec de l’alcool entre 60 et 90°, mais il est tout à fait possible de réaliser ses propres teintures mères avec de la vodka pur à 40°. La teinture mère maison sera moins forte que celle que l’on trouve dans le commerce, mais elle n’en sera pas moins efficace !

Réalisation : pour réaliser une teinture mère, il faut placer 300 gr de plante fraîche dans un bocal en verre. Ajoutez-y 1,5 litres de vodka pur à 40°. Fermez le bocal et secouez la préparation pendant 2-3 minutes. Placez ensuite le bocal dans un endroit frais et à l’abri de la lumière pendant 2 semaines. Pensez à secouer le bocal tous les 2-3 jours. Au bout des 2 semaines, filtrez la préparation pour retirer les résidus de plantes et versez le liquide dans des bouteilles en verre ambré. Vous pouvez consommer 5 ml de teinture mère diluée dans 25 ml d’eau, 3 fois par jour.

Durée et conditions de conservation : l’idéal est de conserver la teinture mère dans des bouteilles en verre ambré préalablement stérilisées ! Cette préparation se conserve de préférence dans un endroit frais et à l’abri de la lumière jusqu’à 2 ans.

Vinaigres

En quoi ça consiste ? La fabrication de vinaigre de plante se rapproche de celle de teinture mère. En effet, le principe est le même : faire macérer une plante fraîche, mais cette fois-ci dans du vinaigre de cidre ! Il est possible d’utiliser d’autres types de vinaigres, mais le vinaigre de cidre offre des propriétés intéressantes aussi bien en application sur la peau ou les cheveux qu’en consommation alimentaire.

Réalisation : pour réaliser un vinaigre, il faut placer 300 gr de plante fraîche dans un bocal en verre. Ajoutez-y 1,5 litres de vinaigre de cidre à 5% d’acidité. Fermez le bocal et secouez la préparation pendant 2-3 minutes. Placez ensuite le bocal dans un endroit frais et à l’abri de la lumière pendant 2 semaines. Pensez à secouer le bocal tous les 2-3 jours. Au bout des 2 semaines, filtrez la préparation pour retirer les résidus de plantes et versez le liquide dans des bouteilles en verre ambré.

Durée et conditions de conservation : l’idéal est de conserver le vinaigre dans des bouteilles en verre ambré préalablement stérilisées ! Cette préparation se conserve de préférence dans un endroit frais et à l’abri de la lumière jusqu’à 2 ans.

Bains (et bains de vapeur)

En quoi ça consiste ? Les bains et les bains vapeurs représentent un moyen naturel et efficace pour soulager les inflammations de la peau, les crampes et les douleurs musculaires ! Il est possible d’utiliser les plantes en bain ou en bain de vapeur pour soulager les congestions nasales ou nettoyer les pores de peau !

Réalisation :

  • Bain : il suffit de remplir un bain d’eau chaude et d’y ajouter 500 ml d’infusion de plante au choix. L’infusion doit être filtrée et veillez à ne verser que le liquide dans le bain pour éviter de boucher les canalisations avec des résidus de plantes. Vous pouvez ensuite profiter de votre bain aux plantes !
  • Bain de vapeur : dans un bol, placez 250 ml d’infusion chaude ! Placez ensuite sans attendre votre tête au-dessus du bol en la recouvrant avec une serviette. Fermez les yeux et respirez la vapeur pendant environ 10 minutes. Ce bain de vapeur permet de décongestionner le nez, mais également d’ouvrir les pores de la peau. Ainsi, vous pouvez profiter d’avoir les pores ouverts après le bain de vapeur pour faire un masque facial à base d’argile, par exemple !

Durée et conditions de conservation : une fois que vous avez terminé d’utiliser votre bain ou votre bain de vapeur, jetez l’eau (laissez-la refroidir et donnez-la à des plantes pour la recycler, par exemple) !

Vous connaissiez toutes ces manières d’utiliser les plantes ? Laquelle vous tente le plus ?

Cette thématique vous intéresse ? Retrouvez également mes autres articles similaires :

Cet article peut contenir des liens affiliés. Pour en savoir plus, consultez les Mentions Légales du site.

Laisser un commentaire